Diabète

DIABÈTE

 

Le diabète, c’est quoi?

Le terme diabète est, de façon générale, utilisé pour référer au type de diabète dit « sucré », ou avec glycosurie (présence de glucose dans les urines). Cette condition se manifeste par un taux de sucre (glycémie) trop élevé dans le sang et dans les urines.

 

D’où vient-il?

L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas. Elle est responsable de l’absorption du sucre (glucose) présent dans le sang par les cellules des tissus adipeux, des muscles et du foie. Le diabète sucré est dû à une anomalie de la synthèse ou de l’action de l’insuline, dont la fonction déficiente est à l’origine de l’hyperglycémie.

Plusieurs types de diabète existent, catégorisés en fonction de leur cause :

  • Le diabète de type 1: provient de la disparition des cellules pancréatiques à l’origine de la production de l’insuline;
  • Le diabète de type 2: issu de la résistance à l’action de l’insuline des cellules responsables de l’absorption du glucose;
  • Le diabète de grossesse : se produit chez la femme enceinte;
  • Le diabète néonatal: se manifeste chez le nouveau-né.

Plus rare, on relève également un type de diabète dit « insipide ». Il provient quant à lui d’un problème de sécrétion ou de reconnaissance non pas de l’insuline, mais de l’hormone antidiurétique.

 

Comment le reconnaître?

Les symptômes du diabète sont parfois présents avant son diagnostic. Ils peuvent persister après en cas d’un contrôle inadéquat de la glycémie. Un patient qui se trouve en « prédiabète », soit à la limite de l’hyperglycémie, présente rarement des symptômes.

Les symptômes du diabète diffèrent d’une personne à l’autre et peut se manifester tant subitement que progressivement. Ils concernent, entre autres :

  • Une augmentation du volume et de la fréquence des urines;
  • Une faim et une soif démesurées;
  • Une perte de poids inexpliquée;
  • Des troubles de la vision;
  • Une cicatrisation très lente de la peau;
  • Des infections urinaires et/ou génitales;
  • Une sensation de picotement dans les doigts et/ou dans les pieds;
  • De la fatigue et une humeur irritable.

 

Les solutions d’accompagnement du diabète

  1. Opter pour une orthèse plantaire

Le diabète s’accompagne très fréquemment d’une condition du pied, soit la neuropathie. Elle est caractérisée par une perte de sensation dans les orteils, allant des fourmillements à l’anesthésie. Une orthèse plantaire coussinée, conçue à partir de matériaux souples et confortables, aide à soulager les douleurs engendrées par cette atteinte en uniformisant les points d’appui et les pressions sous le pied.

  1. Choisir une chaussure orthopédique

En cas de neuropathie, il est conseillé de porter une chaussure adaptée. En respectant l’anatomie du pied, elle en augmente le maintien et la stabilité et élimine les frictions au niveau des orteils. Les caractéristiques à privilégier sont un espace à l’avant-pied volumineux et sans couture, une semelle extérieure large, plane et de type berceau ainsi que des renforts arrière solides.

  1. Utiliser une aide à la marche et à la mobilité

Il arrive, dans des cas très sévères, que les douleurs du pied diabétique soient incontrôlables. Lorsque cela se produit, il est possible que des besoins d’aide à la marche ou à la mobilité se présentent. De nombreux produits d’accompagnement sont disponibles pour plus de sécurité et d’indépendance.