Apnée du sommeil

APNÉE DU SOMMEIL

 

L’apnée du sommeil, c’est quoi?

Le syndrome d’apnée du sommeil se caractérise par des arrêts complets (apnées) ou des diminutions (hypopnées) du flot respiratoire, durant un minimum de 10 secondes et se produisant de nombreuses fois pendant la nuit. Ces pauses de la respiration entraînent une baisse du taux d’oxygène dans le sang, provoquant un éveil total ou partiel. Cette perturbation constante de la continuité du sommeil le rend ainsi léger et non réparateur.

 

 

D’où vient-il?

L’apnée du sommeil touche près d’une personne sur 20, bien que plus de 85% des cas ne soient pas diagnostiqués. Cette condition atteint principalement l’adulte et plus rarement les enfants.

Il en existe trois types :

  • L’apnée obstructive :

Il s’agit du type d’apnée le plus fréquemment rencontré. Il est souvent associé à un surplus de poids ou à un mauvais métabolisme. Les apnées sont le résultat des efforts respiratoires engendrés par une obstruction des voies aériennes supérieures.

  • L’apnée centrale :

Ce type d’apnée est d’origine neurologique. Les voies aériennes ne sont pas obstruées, mais en raison d’une maladie cardio-respiratoire ou encore d’une lésion cérébrale, il y a absence d’effort d’inspiration. Par conséquent, l’air cesse de circuler et la baisse de l’apport en oxygène produit les apnées.

  • L’apnée mixte :

L’apnée dite mixte correspond à une combinaison des deux autres types. Les interruptions respiratoires débutent par une omission du cerveau de commander l’inspiration, suivies par un blocage des voies aériennes lorsque la respiration tente de reprendre. Chacun des épisodes mènent donc à un réveil.

 

Comment le reconnaître?

Les conséquences d’une privation de sommeil sur la santé sont importantes. Le syndrome d’apnée du sommeil engendre en effet de nombreux symptômes incommodants, tels que :

  • Des ronflements;
  • Des réveils et des mouvements répétés durant la nuit;
  • Des sueurs nocturnes ou des réveils en sursaut;
  • Une hypersomnie, de la fatigue et un manque d’énergie pendant la journée;
  • Une baisse de libido et/ou de l’impuissance sexuelle;
  • Une humeur changeante, dépressive, irritable;
  • Des troubles de la mémoire;
  • Des maux de tête.

 

Les solutions de traitement de l’apnée du sommeil

  • Modifier ses habitudes hygiéno-diététiques

Bien que ces mesures aient une efficacité incomplète, elles peuvent tout de même aider à réduire les apnées et ainsi diminuer ses effets néfastes. La perte de poids, grâce à une alimentaire saine et équilibrée et de l’activité physique fréquente, ainsi que la diminution considérable voire l’arrêt de la consommation d’alcool, de cigarette et de sédatifs sont de bons moyens d’affecter positivement à la fois votre sommeil et votre santé globale.

Jusqu’à maintenant, le meilleur traitement pour tout type d’apnée du sommeil est l’utilisation d’un appareil à PPC (CPAP), soit la ventilation en pression positive continue. La pression d’air émise par l’appareil garde les voies aériennes supérieures ouvertes durant tous les stades du cycle du sommeil, de façon à maîtriser les ronflements et à éliminer les apnées.