Comment entretenir son appareil à PPC

Le fonctionnement de votre appareil à PPC (CPAP)

Pour mieux comprendre comment entretenir un appareil à pression positive continue convenablement, connaître son fonctionnement est un bon point de départ. L’appareil à PPC (CPAP) souffle de l’oxygène en continu dans les voies respiratoires de la personne qui souffre d’apnée du sommeil.

Un masque et un tube sont reliés au distributeur d’oxygène de l’appareil. La pression de l’air véhiculée à travers le tube, et ensuite vers le masque est réglée de manière à laisser les tissus des voies respiratoires primaires ouvertes.

Pour mieux comprendre le traitement de l’apnée du sommeil. 

 

Comment bien effectuer le nettoyage de votre appareil à PPC (CPAP)

L’appareil à pression positive continue envoie de l’air dans les poumons. Il est donc primordial de prévenir l’entrée de bactéries et autres contaminants néfastes pour la santé respiratoire par les composantes de l’appareil.

Inévitablement, le taux d’humidité ambiant et celui de l’air expulsé par l’utilisateur entraînent la création d’une couche microscopique composée de bactéries, de champignons et de protozoaires : le biofilm. Ce dernier est le siège de la prolifération de micro-organismes dans le masque et le tube de l’appareil. L’apparition et la croissance du biofilm sont ce qui augmente le risque de contamination des voies respiratoires.

Il s’avère essentiel de bien nettoyer son appareil à PPC : le tube, le masque, l’humidificateur, le harnais, le filtre, etc. Il faut toujours se rappeler de proscrire l’utilisation de produits désinfectants comme l’alcool, l’eau de  javel ou autres produits ménagers. Aussi, il est judicieux de laisser la machine CPAP près du lit, dans un endroit bien aéré, à l’abri de la poussière.

Conseils pour effectuer un entretien optimal:

  • Le tube: À l’aide de savon doux et d’eau tiède, on peut nettoyer le tube avec une éponge douce, non abrasive, de la grosseur du tube de l’appareil. Afin qu’il soit bien sec pour sa prochaine utilisation, il est conseillé d’effectuer ce nettoyage le matin. Fréquence d’entretien : hebdomadaire
  • Le masque: Le masque doit également être nettoyé avec de l’eau tiède savonneuse et ensuite rincé à l’eau claire. Le masque peut sécher à l’air libre, dans un endroit sec et frais. Une fréquence régulière de cet entretien permet de prévenir les irritations cutanées. Fréquence d’entretien : quotidien, ou trois fois par semaine (minimum).
  • L’humidificateur: Le soir, avant chaque utilisation, le réservoir de l’appareil être rempli jusqu’au repère de charge maximale du contenant. L’eau du robinet ou une eau pauvre en calcaire peut être utilisée, mais l’on suggère fortement de privilégier une eau déminéralisée ou distillée. Si la présence de calcaire est visible dans l’humidificateur, les dépôts peuvent être nettoyés à l’aide d’un chiffon doux imbibé de vinaigre et d’eau chaude. Le réservoir doit ensuite être abondamment rincé avec de l’eau claire. Fréquence d’entretien : quotidien
  • Le filtre de l’appareil à PPC (CPAP): Le rôle du filtre de l’appareil est d’emprisonner la poussière de l’air ambiant. Si le filtre de votre appareil est un filtre en mousse,  privilégiez l’eau savonneuse et l’eau tiède. Il pourra ensuite être rincé à l’eau claire. On peut ensuite se servir d’une serviette propre pour tamponner le filtre afin de bien le sécher. Fréquence d’entretien : hebdomadaire
  • Le circuit de ventilation: Le circuit de ventilation de l’appareil peut être nettoyé par trempage, dans une eau savonneuse tiède, environ 20 minutes. Il peut ensuite être étendu ou suspendu pour être séché dans un endroit sec et frais. Le lavage doit donc avoir lieu en matinée pour le réintégrer convenablement à votre appareil à PPC (CPAP) le soir venu. Fréquence d’entretien : mensuelle
  • L’appareil à PPC (CPAP): La partie extérieure de l’appareil à PPC (CPAP) doit aussi être entretenue. Ayez en main une éponge mouillée, sur laquelle on peut déposer une petite quantité de savon nettoyant.  Gardez avec vous un linge sec pour sécher votre appareil après son nettoyage. Fréquence d’entretien : hebdomadaire

 

Quand remplacer les composantes ?

Le remplacement de certaines pièces de votre plan de traitement est inévitable pour profiter d’un fonctionnement optimal. Nous avons regroupé certains indicateurs qui vous permettent de reconnaître le moment idéal pour remplacer ses composantes.

Le masque ainsi que les coussins se détériorent naturellement avec le temps, peu importe la qualité et la régularité de votre entretien. Le sébum que sécrète votre peau est d’ailleurs la cause principale de l’altération des surfaces de votre masque.

La tubulure, l’humidificateur, le harnais et le filtre se dégradent moins rapidement. Il faut néanmoins veiller à leur intégrité et leur bon fonctionnement.

Si vous doutez de l’efficacité d’une de ces pièces, n’hésitez surtout pas à consulter votre inhalothérapeute. Qu’il s’agisse de votre masque qui semble mal ajusté, ou encore de la baisse soudaine de la qualité de votre sommeil, il est la personne à qui vous adresser pour trouver des réponses et des solutions adaptées.

 

Quelles sont les conséquences d’un appareil mal entretenu ?

Comme lu plus haut, un entretien adéquat de votre machine CPAP prévient bon nombre de problèmes. Ces derniers peuvent nuire à votre appareil lui-même. Voici quelques conséquences d’un mauvais entretien d’un appareil à PPC (CPAP):

  • Mauvaises odeurs dans les canalisations
  • Présence de bactéries dans le masque
  • Prolifération de champignons dans les tubulures
  • Contamination et infection des voies respiratoires
  • Augmentation du risque de surinfection des voies respiratoires
  • Manque de sommeil dû à la diminution de l’efficacité des effets de l’appareil sur l’apnée du sommeil

 

Les points importants à se rappeler

Nous tenons à cœur votre bonne santé. C’est pourquoi nous avons regroupé des points de rappel importants à considérer :

Quotidiennement Le soir

  • Avant l’utilisation, remplir d’eau distillée ou déminéralisée le réservoir de la machine CPAP, jusqu’au repère maximal de remplissage.

Le matin

  • Vider le réservoir complètement
  • Nettoyer la bulle du masque nasal (surface en contact avec la peau) avec linge humide et un peu de savon doux – ou une lingette spécialement conçue à cet effet.
Hebdomadairement
  • Faire tremper le réservoir, la tubulure, le masque et la courroie dans une eau tiède et un savon doux pendant 10 minutes et laisser sécher à l’air ambiant suite à un rinçage complet. Attention : Ne jamais utiliser d’alcool, de vinaigre ou de chlore.
  • Retirer le filtre et le secouer afin d’enlever la poussière.
  • Nettoyer l’extérieur de l’appareil avec un linge légèrement humide et un peu de savon doux.
Mi-annuellement
  • Remplacer le filtre de l’appareil.
Annuellement
  • Faire vérifier l’appareil par un inhalothérapeute.
  • Remplacer la bulle du masque nasal ou le masque en entier.
  • Changer la tubulure et le réservoir, selon les indications d’un inhalothérapeute.

 

Vous avez des questions ?

Contactez nos inhalothérapeutes