Les orthèses lombaires et cervicales : dans quelles situations ?

Les orthèses lombaires et cervicales : quand deviennent-elles nécessaires ?

Les orthèses lombaires et les orthèses cervicales peuvent être prescrites pour différentes pathologies, dans un cadre préventif autant que dans le cadre d’un traitement. Par exemple, l’orthèse cervicale est souvent indiquée dans un cas de fracture cervicale, pour optimiser la guérison et limiter les mouvements. L’orthèse lombaire, elle, peut être indiquée chez le patient qui souffre d’un écrasement discal.

Les orthèses du cou et du tronc (orthèses cervicales et orthèses lombaires) couvrent donc un large éventail d’affections du rachis, qu’elles soient d’ordre inflammatoire, infectieux, traumatique ou dégénératif. Voici les indications concrètes qui mettent en lumière la pertinence d’un traitement impliquant l’orthèse lombaire ou l’orthèse cervicale.

 

Les indications

L’orthèse lombaire: L’orthèse lombaire est l’orthèse du dos la plus couramment prescrite, parce que les pathologies dont elle fait l’objet sont plus fréquentes. Il reste que le motif principal pour lequel on prescrit une orthèse lombaire est la lombalgie d’origine discale ou radiculaire. Autrement, elle est indiquée en cas de :

  • Écrasement des vertèbres
  • Hernie discale
  • Lombalgie
  • Fracture vertébrale ou entorse
  • Traitement de l’hypercyphose et de la scoliose
  • Immobilisation de la colonne vertébrale : instabilité et post-chirurgie

L’orthèse cervicale: Pour sa part, l’orthèse cervicale est indiquée dans un plan de traitement d’une lésion. C’est grâce à un examen approfondi qu’on peut déterminer quel genre d’orthèse cervicale est de mise  qui répond à des besoins de personnalisation et de degré d’immobilisation. L’orthèse cervicale est indiquée en cas de :

  • Traction et immobilisation cervicale
  • Fracture ou chirurgie cervicale
  • Immobilisation du rachis cervical et dorsal
  • Lésions d’origine traumatique, rhumatismale ou neuromusculaire

 

Les contre-indications

Quoique les contre-indications pour le port d’orthèses cervicales ou d’orthèses lombaires demeurent isolées, elles ne sont pas pour autant à négliger. Un expert prendra soin, pendant son examen, de vérifier avec vous certains facteurs qui pourraient soulever une contre-indication, tels que:

  • Des troubles morphologiques sévères
  • La présence d’une hernie hiatale
  • Des troubles gastriques (troubles digestifs, dilatation gastrique, etc.)
  • Intolérances ou allergies cutanées

 

Comment les orthèses soulagent-elles le tronc et le cou ?

Les circonstances qui amènent votre professionnel à vous recommander le port d’une orthèse pour le cou ou le tronc sont nombreuses. L’orthèse est souvent un facteur favorisant pour la guérison dans un plan de traitement, mais elle sert aussi à soulager les douleurs des patients.

Les douleurs discales, radiculaires et musculaires du rachis sont, entre autres, des douleurs que vient apaiser le port d’orthèse lombaire ou cervicale. Pour un soulagement optimal, il faut que l’orthèse tienne compte de certains éléments comme la morphologie du patient, l’utilisation prévue, les autres éléments du plan de traitement, etc. Ce sont ces mêmes éléments qui influent sur le type d’orthèse à prescrire, comme les orthèses de série ou encore les orthèses sur mesure.

 

L’orthèse de série vs l’orthèse sur mesure

Les deux sont éprouvées, mais sont efficaces dans des circonstances particulières. Par exemple, la ceinture orthopédique pour le dos (facilement accessible sur le marché) est une solution connue et prisée pour certains déséquilibres bénins.

Peu importe le type d’orthèse, qu’elle soit rigide ou souple, de série ou sur-mesure, son efficacité est optimale lorsqu’un suivi médical adapté est prodigué au patient.

 

Comment se procurer des orthèses lombaires et cervicales

Il suffit de quelques recherches pour avoir accès à de nombreux types d’orthèses cervicales et d’orthèses lombaires. Il en existe en effet une panoplie sur le marché libre, toutes pourvues de bienfaits. Néanmoins, sauf avis contraire de votre professionnel, ces dernières peuvent ne pas être adaptées à votre cas et aux causes de la douleur qui s’y associe.

Pour un traitement et un soulagement maximal, votre orthèse pour le cou ou pour le dos doit être choisie selon plusieurs critères. Un orthésiste, en procédant à une évaluation biomécanique complète, cible les différentes causes pour recommander une orthèse qui fera une réelle différence pour vous. Il sera aussi là pour s’assurer du confort, de la durée du traitement requise, et aussi pour vérifier qu’il n’y ait aucune contre-indication.

Vous avez des questions ?

Contactez ou un orthésiste pour plus d’informations