Syndrome du tunnel carpien: tout ce que vous devez savoir

Bien que le syndrome du tunnel carpien reste courant, il peut tout de même affecter considérablement la personne qui en souffre.

Pour cette raison, consulter un professionnel lorsque des symptômes se présentent est essentiel. Vous trouverez dans cet article plus d’informations sur ce trouble musculo-squelettique : des signes et symptômes jusqu’aux meilleures astuces de prévention.

 

Qu’est-ce que le syndrome du tunnel carpien ?

Tout d’abord, il faut savoir que le poignet constitue un réel tunnel de passage pour de nombreux tendons musculaires, pour le nerf médian, ainsi que pour différentes veines et artères. Ces structures sont maintenues par le ligament annulaire – qui joue littéralement un rôle de bande de contention pour les retenir dans le poignet.

Puisque l’espace y est d’emblée restreint, il n’est pas rare qu’une condition vienne augmenter la pression au niveau des composantes du poignet. C’est plus précisément lorsque le nerf médian est touché par cette pression et que l’irritation de celui-ci s’ensuit que se déclare le syndrome du tunnel carpien.

 

Quelles sont les causes du syndrome du tunnel carpien ?

La cause principale du syndrome du tunnel carpien demeure l’exécution de mouvements répétitifs du poignet ou de la main.

Il va sans dire que certaines professions disposent plus d’un travailleur à souffrir au moins une fois dans sa vie de ce syndrome (travailleurs de bureau, coiffeuses, couturières, etc.). Néanmoins, d’autres causes moins courantes sont possibles, telles que :

  • La pratique de certaines activités comme les jeux vidéos, et tout loisir statique qui suggère tout de même le mouvement répétitif de la main ou du poignet avec un accessoire
  • Plusieurs sports comme le tennis, le baseball, le cyclisme, l’haltérophilie et le golf
  • Différentes maladies comme le diabète, l’arthrite et l’arthrose
  • Des conditions physiques précises comme la grossesse et la ménopause
  • Des accidents de voiture, ou tout autre traumatisme ayant touché le poignet, le coude ou l’épaule

 

Quels sont les symptômes ?

Le syndrome du tunnel carpien est relativement facile à déceler, grâce à la nature localisée des signes et symptômes. Voici les plus fréquemment soulevés par les personnes qui en souffrent :

  • Une douleur locale au poignet, qui tend à s’exacerber au courant de la nuit
  • Une perte de force et de motricité lorsque vient le temps de soulever ou déplacer un objet
  • Une sensation d’engourdissement ou de picotements dans les doigts (surtout le pouce, l’index et le majeur)
  • Une douleur qui irradie jusqu’au coude et parfois jusqu’à l’épaule

 

Comment soulager et traiter les douleurs ?

Comme pour l’ensemble des déséquilibres musculo-squelettiques, différents stades de gravité sont observables. Parcourons ici le portrait des stades cliniques généraux du syndrome du tunnel carpien, ainsi que les traitements et les options disponibles pour soulager la douleur.

 

Stade précoce

À ce stade, les symptômes sont présents, mais sporadiques et tolérables. Puisque les dommages sont minimes, c’est ici que les traitements sont les plus efficaces et les moins invasifs. Généralement, dans ces cas, nos professionnels suggèrent :

  • Le port d’une orthèse de poignet qui s’ajuste aux activités de jour de la personne (modèles droits ou inclinés)
  • La pratique d’une série d’exercices pour optimiser la mobilité des structures et diminuer la pression sur le nerf médian

Stade modéré

Ici, les douleurs sont plus intenses et plus fréquentes. La personne touchée note aussi que ces dernières s’avèrent désormais plus incapacitantes. Voici les traitements possibles à ce stade :

  • Le port d’une orthèse (une diurne et une nocturne) pour prévenir l’aggravation des symptômes, diminuer la douleur et limiter les axes et points de pression problématiques
  • La prise de médicaments pour contrôler la douleur
  • La pratique quotidienne d’exercices personnalisés, spécifiquement pensés pour augmenter la mobilité neurale
  • Des traitements spécifiques comme de la physiothérapie et des séances d’ultra-sons, dans le but de mobiliser les os du carpe et de soulager les tissus atteints

Stade avancé

À cet état, l’inconfort devient si vif qu’il réveille la personne au courant de la nuit. Plusieurs notent aussi que la douleur irradie le long du bas, jusqu’à l’épaule. Une perte importante de la force au niveau de la main s’observe, ainsi qu’un engourdissement incommodant au niveau des doigts. À ce stade, la chirurgie se présente souvent comme l’unique option de traitement du tunnel carpien. Un suivi postopératoire est ensuite enclenché pour assurer une guérison optimale des tissus touchés.

 

Quelques exercices pour le tunnel carpien

Source: https://monchiro.ca/tunnel-carpien/

 

Des conseils pour prévenir le syndrome du tunnel carpien

Si, comme lu plus haut, les personnes qui effectuent un mouvement répétitif du poignet dans le cadre de leur travail ou de leur loisir sont les plus touchées : elles gagnent plus que quiconque à intégrer la prévention au quotidien.

Nos experts sont unanimes sur l’efficacité de certains trucs tels que:

  • Se souvenir des symptômes et consulter sans tarder dès leur apparition (même s’ils sont légers et irréguliers)
  • Prioriser les petites pauses fréquentes lorsque la main et le poignet doivent répéter certains mouvements sur de longues périodes (heure de travail au clavier, etc.)
  • Adapter son lieu de travail selon les meilleures pratiques ergonomiques conseillées par votre employeur, votre ordre professionnel ou votre lieu de formation

Consulter un professionnel comme un orthésiste-prothésiste si vous êtes visé par la combinaison de divers facteurs de risque, dans le but de prévenir efficacement l’apparition du syndrome du tunnel carpien

Vous croyez souffrir du syndrome du tunnel carpien?

Nos orthésistes-prothésistes diplômés peuvent vous aider à mieux comprendre vos symptômes, et trouver des solutions reconnues pour soulager la douleur.