Épine de Lenoir

Épine de Lenoir

 

Une épine de Lenoir, c’est quoi?

L’épine de Lenoir, nommée d’après son découvreur, correspond à une excroissance osseuse formée à la jonction du fascia plantaire et de l’os du talon.

 

D’où vient-elle?

Le problème est habituellement originaire d’une flexion dorsale de la cheville limitée, d’un manque de souplesse du mollet et/ou du fascia plantaire, ou encore d’un blocage articulaire quelconque de la cheville. Certains facteurs peuvent prédisposer à cette condition, dont :

  • La présence d’un pied plat ou creux;
  • Une arche plantaire rigide;
  • La pronation excessive du pied;
  • Une cheville instable;
  • Marcher sur des surfaces dures ou instables;
  • Le port de chaussures inadéquates;
  • Une diminution de la souplesse musculaire;
  • L’amincissement du coussin plantaire (avec l’âge).

 

Comment la reconnaître?

L’inconfort ressenti se situe au talon, à peu près au même endroit que celui de la fasciite plantaire. Pour cette raison, les deux atteintes sont parfois confondues : l’épine de Lenoir peut en revanche être la conséquence d’une fasciite chronique. Les douleurs qui en résultent ne sont pas dues à l’ossification en elle-même, mais plutôt à l’inflammation persistante à cet endroit.

 

Les solutions de traitement de l’épine de Lenoir :

Le port d’une orthèse plantaire, combiné à des exercices d’étirement, parvient à éliminer l’inflammation : l’épine de Lenoir demeure, mais la douleur disparaît.

Une orthèse plantaire coussinée au talon aide à soulager les symptômes : elle répartit les pressions sous le pied, supporte l’arche transverse et décharge le talon. Elle aide au contrôle de la pronation du pied dans les trois phases du pas.

Il est conseillé de porter une chaussure adaptée qui respecte l’anatomie du pied et lui fournit un bon maintien. Les caractéristiques à privilégier sont une semelle épaisse, un talon d’environ un pouce et un coussin amortisseur au talon